Covid-19 : la situation au Portugal

Si vous vivez au Portugal pendant l'épidémie de Covid-19, nous avons des informations utiles pour vous, à propos des mesures mises en place par l'État portugais, des liaisons aériennes depuis et vers le territoire, des accès terrestres, mais aussi des liens utiles pour pouvoir contacter ambassades et consulats.

Le nouveau coronavirus, que cause la maladie Covid-19, paralyse le monde.

Détecté pour la première fois en Chine en Décembre 2019, et rapidement identifié comme SARS-Cov-2, il s’est très vite répandu au delà de la ville chinoise de Wuhan (dans la province du Hubei), jusqu’à atteindre la quasi-totalité des territoires mondiaux.

Le 30 janvier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a classé l’épidémie de coronavirus comme urgence de santé publique de portée internationale. Le 11 mars, cette même organisation déclarait l’état de pandémie.

Dans cet article, nous réunissons de nombreuses informations utiles, au sujet des mesures adoptées par l’État portugais.

Covid-19: quels sont les principaux symptômes

Le SARS-Cov-2 fait partie d’une grande famille de virus : les coronavirus. Il y a déjà longtemps que ce type d’infections est connue chez les humains. Elles peuvent provoquer de simples rhume, mais aussi des infections respiratoires plus graves, comme le SARS (2002) et le MERS (2012). Ce nouvel agent n’avait jamais été détecté auparavant chez l’homme. La maladie causée par cette nouvelle souche de virus s’appelle Covid-19.

Selon l’OMS, les symptômes les plus courants sont :

  • La fièvre;
  • Un état de fatigue;
  • Des difficultés respiratoires.

Certaines personnes peuvent aussi ressentir des douleurs corporelles, souffrir de congestion nasale, d’ écoulements nasaux, de gorge douloureuse ou bien de diarrhée. Il y a aussi des personnes qui bien qu’étant contaminées par le virus, ne présentent pas de symptômes – ils sont assymptomatiques.

D’après l’OMS, près de 80% des malades sont guéris sans besoin de traitement spécifique, alors que certains développent une pneumonie grave accompagnée par une insuffisance respiratoire aiguë, une insuffisance rénale ou une dégradation d’autres organes, pouvant éventuellement provoquer la mort.

Il y a des groupes de population qui présentent un risque plus élevé de développer des symptômes graves. Ce sont les personnes agées (de plus de 70 ans), les personnes présentant des maladies chroniques, comme le diabète, les maladies cardio-vasculaires, le cancer, l’hypertension, des affections respiratoires chroniques, ou bien encore les personnes au système immunitaire déficient.

Qui présente des symptômes associés au Covid-19 ne doit pas se rendre aux urgences, mais plutôt contacter le SNS24 et suivre les indications qui lui sont transmises. Le numéro de téléphone est le 808 24 24 24.

Pour en savoir plus sur la maladie, ses symptômes et les traitements, vous pouvez consulter le site de l’Organisation Mondiale de la Santé et celui de la Direction Générale de la Santé (DGS)

Les mesures mises en place par l’État portugais

Pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, les gouvernements du monde entier ont pris des mesures afin d’éviter un pic du nombre de cas. Le gouvernement portugais n’est pas exception et a aussi mis en place différentes mesures.

Mesures pour l’ensemble du territoire national continental, dès le 16 janvier

  • Obligation générale de rester à la maison, sauf pour un ensemble de voyages autorisés, à savoir:
    • acquisition de biens et services essentiels;
    • l’exercice d’activités professionnelles en l’absence de télétravail,
    • participation dans le cadre de la campagne électorale ou de l’élection du Président de la République,
    • la fréquence des établissements scolaires,
    • le respect du partage des responsabilités parentales,
    • autres.
  • Adoption obligatoire du régime de télétravail, chaque fois que les fonctions en question le permettent (exception pour les travailleurs des services essentiels);
  • Fermeture d’un large nombre d’établissements, y compris des activités culturelles et de loisirs, des activités sportives et des spas;
  • Les activités de vente au détail et de prestation de services ont été suspendues dans les établissements ouverts au public, à l’exception des établissements agréés;
  • Les établissements de restauration et similaires opèrent exclusivement pour la livraison à domicile ou à emporter;
  • Les services publics offrent un service en personne sur rendez-vous;
  • Exploitation de foires et marchés, uniquement pour la vente de produits alimentaires;
  • Les célébrations et autres événements sont interdits, à l’exception des cérémonies et événements religieux dans le cadre de la campagne électorale et de l’élection du Président de la République.

Mesures pour Noël et nouvel an

Entre le 24 et le 25 décembre

  • La circulation entre les communes est autorisée;
  • Circulation sur la voie publique:
    • Nuit de 23 à 24: autorisé uniquement pour ceux qui voyagent;
    • 24 et 25: autorisé jusqu’à 02h00 du jour suivant;
    • Jour 26: autorisé jusqu’à 23h00.
  • Horaires d’ouvertures:
    • Les 24 et 25 nuits, le restaurant est autorisé jusqu’à 1h du matin;
    • Le 26, l’exploitation du restaurant est autorisée jusqu’à 15h30 dans les communes à risque très élevé et extrême;
    • Les 24 et 25, les heures de fermeture ne s’appliquent pas aux établissements culturels.

Entre le 31 décembre et le 4 janvier:

  • La circulation entre les communes est interdite, entre 00h00 le 31/12 et 05h00 le 4/01;
  • Circulation sur la voie publique pour l’ensemble du territoire continental:
    • Le 31/12, il est interdit à partir de 23 heures;
    • Les jours 1, 2 et 3/01, il est interdit à partir de 13h00.
  • Heures d’ouverture sur tout le territoire continental:
    • Le 31/12, les restaurants sont autorisés à fonctionner jusqu’à 22h30;
    • Les jours 1, 2 et 3/01, les restaurants sont autorisés à fonctionner jusqu’à 13 heures, sauf pour les livraisons à domicile.
  • Les fêtes publiques ou ouvertes au public sont interdites.
  • Les réunions sur la voie publique avec plus de 6 personnes sont interdites.

Les mois d’aggravation: octobre et novembre

Avec l’augmentation du nombre de cas et l’accélération du rythme de transmission du COVID-19, le gouvernement portugais a décidé de prendre une série de mesures pour arrêter la pandémie.

1. Prolongation de l’état d’urgence du 24 Novembre

L’état d’urgence a été prolongé le 24 novembre et à cette occasion, de nouvelles mesures ont été adoptées.

La liste de conseils avec un haut risque de contagion a été mise à jour. Aussi, on compte quatre niveaux de gravité de la pandémie :

  • Modéré : Les conseils avec moins de 240 cas pour 100 000 habitants durant les 14 derniers jours ;
  • Élevé : Les conseils avec un nombre de cas allant de 240 à 479 pour 100 000 habitants durant les 14 derniers jours ;
  • Très élevé : Les conseils avec un numéro de cas allant de 480 à 959 pour 100 000 habitants durant les 14 derniers jours ;
  • Extrêmement élevé : Les conseils avec plus de 960 cas pour 100 000 habitants durant les 14 derniers jours.

Pour tout le territoire continental :

  • Interdiction de circuler entre conseils au périodes suivantes :
    • Entre le 27 novembre à 23h00 et le 2 décembre à 5h00 ;
    • Entre le 4 décembre à 23h et le 9 décembre à 5h00 ;
  • Tolérance du pont, suspension des activités lectives et appel à la dispense des travailleurs du secteur privé pour les jours du 30 novembre et du 7 décembre ;
  • Usage obligatoire du masque sur les lieux de travail.

Pour les conseils avec un niveau de risque élevé, Au delà des mesures appliquées sur l’ensemble du territoire continental :

  • Interdiction de circuler sur la voie publique entre 23h00 et 5h00 ;
  • Action de contrôle du recours au télétravail obligatoire ;
  • Maintien des horaires des établissements (22h00 pour les restaurants et 22h30 pour les équipements culturels)

Pour les conseils aux niveaux « très élevé » et « extrêmement élevé », au delà des mesures appliquée sur l’ensemble du territoire national, sont aussi appliquées les mesures suivantes :

  • Interdiction de circuler sur la voie publique entre 23h00 et 5h00 pendant la semaine ;
  • Interdiction de circuler sur la voie publique les samedis et dimanche de 13h00 à 5h00 ;
  • Interdiction de circuler sur la voie publique du 1er au 8 décembre entre 13h et 5h00 ;
  • Le 30 novembre et le 7 décembre, les établissements commerciaux devront fermer à partir de 15h00 ;
  • Action de contrôle du recours au télétravail obligatoire.

Consultez la liste des conseils et de leurs niveaux de risque respectifs.

2. L’état d’urgence est déclaré pour l’ensemble du pays, depuis le 9 novembre

L’état d’urgence est décrété pour une durée de 15 jours, avec comme mesure principale adoptée :

Sont cependant prévues des exceptions à cette interdiction, pour les cas suivants :

  • Déplacements dans le cadre de fonctions professionnelles ou équivalentes, à condition d’être muni d’une déclaration ;
  • Déplacements pour motifs de santé, à destination d’établissements de santé ou de pharmacies ;
  • Déplacements pour l’accueil d’urgence de victimes de violence domestique ou de trafic d’êtres humains, ainsi que les enfants et les jeunes en danger ;
  • Déplacements pour l’assistance à personnes vulnérables, personnes déficientes, enfants, parents, personnes âgées ou dépendantes ;
  • Déplacements dans le cadre de responsabilités parentales ;
  • Déplacements pour des parcours d’hygiènes ou pour la promenade des animaux de compagnies ;
  • Déplacements vers les magasins d’alimentation ou les supermarchés et autres établissements de vente de produits alimentaires et d’hygiène, pour les personnes et les animaux ;
  • Déplacements pour des urgences vétérinaires ;
  • Déplacements nécessaires à l’exercice de la liberté de la presse ;
  • Déplacements pour autres motifs de force majeure ;
  • Retour au domicile après un déplacement autorisé.

Sont dispensés de déclaration :

  • Les professionnels de santé et les autres travailleurs des institutions de santé et d’aide sociale ;
  • Les agents de la protection civile, les forces et services de sécurité, les militaires, militarisés et le personnel civile des Forces Armées, ainsi que les inspecteurs de l’Autorité de Sécurité Alimentaire et Économique ;
  • Les magistrats, dirigeants des partenaires sociaux et des partis politiques représentés à l’Assemblée de la République et les personnes munies d’autorisations de libre-circulation émises légalement ;
  • Les ministères du culte, sous condition de détenir une habilitation délivrée par les organes compétents de l’église ou de la communauté religieuse ;
  • Les personnels des missions diplomatiques, consulaires et des organisations internationales basés au Portugal, dans le cadre de la réalisation de fonctions officielles.

Lors d’une réunion ultérieure du Government, il a été précisé que les établissements commerciaux ne peuvent être ouverts que les samedis et dimanches entre 8h00 et 13h00. Les seules exceptions prévues sont:

  • Pharmacies;
  • Cliniques et cabinets de médecin;
  • Établissements vendant de la nourriture avec une porte donnant sur la rue et jusqu’à 200 mètres carrés;
  • Les stations-service.

Ces mesures s’ajoutent à celles qui avaient déjà été prises, et qui restent en vigueur, dans l’état de calamité, le 15 octobre.

3. Depuis le 15 octobre: le Portugal revient en état de calamité

Depuis le 15 octobre, l’état de contingence a été relevé au niveau d’état de calamité. Aussi, de nouvelles mesures entrent en vigueur. Ces mesures sont :

  • Les regroupements de plus de cinq personnes ne sont pas autorisés, que ce soit sur la voie publique ou dans n’importe quel espace commerciale ou de restauration ;
  • Les événements de nature familiale, comme les mariages, les baptêmes et autres ne pourront compter plus de 50 participants ;
  • Il est recommandé d’utiliser l’application StayAway Covid et d’y déclarer les tests positifs ;
  • Dans les établissements d’enseignement, tous les événements festifs ou de caractère non scolaire ou scientifique sont interdits, comme les cérémonies d’intégration, ou quelconque autres types de fêtes ou célébrations ;
  • Les établissements commerciaux et de restauration qui ne respectent pas les règles en vigueur seront passibles d’amendes allant jusqu’à 10 000 euros.

Aussi, depuis le 28 octobre, par décret parlementaire, le port du masque est rendu obligatoire sur tout le territoire national aux « personnes d’un age supérieur à 10 ans, pour l’accès, la circulation, ou la permanence dans les espaces et les voies publiques, si les conditions ne permettent pas de respecter la distanciation physique recommandée par les autorités sanitaires ». Des exceptions à cette obligation existent:

  • Pour les personnes présentant des troubles mentaux, des déficiences cognitives ou de développement, à la condition de pouvoir présenter une déclaration ou une attestation médicale d’incapacité;
  • Lorsque l’usage du masque est incompatible avec la nature des activités pratiquées;
  • Pour les personnes d’un même foyer familial, lorsque aucun tiers ne se trouve à proximité.

En réunion extraordinaire du Conseil des ministres, des mesures ont été adoptées pour contrôler la pandémie de covid-19, et s’appliquent à  conseils considérés à haut risque. Les mesures doivent être adoptées entre le 4 novembre et le 15 novembre.

Mesures:

  • Devoir de permanence au domicile, excepté pour les déplacements déjà autorisés précédemment;
  • Les établissements commerciaux doivent fermer à 22h00;
  • Les restaurants doivent fermer à 22h30;
  • Les événements et célébrations de plus de cinq personnes sont interdits, à part pour les membres d’un même foyer familial;
  • Les cérémonies religieuses et les spectacles sont autorisés à condition de respecter les règles définies par la Direction Générale de la Santé;
  • Le télétravail devient obligatoire, si les poste de travail le permet, sauf dans le cas d’une inaptitude de la part du travailleur.

Entre le 15 septembre et le 15 octobre: un retour à l’état de contingence dans Portugal continental

Depuis le 15 septembre, la situation de contingence qui s’appliquait à l’Aire Métropolitaine de Lisbonne est étendue à tout le pays.

Mesures dans Portugal continental :

  • Seuls les rassemblements d’un nombre inférieur à 10 personnes étaient autorisés ;
  • Dans les espaces de restauration et les centres commerciaux, seulement étaient permis les regroupements d’un maximum de quatre personnes, et dans les restaurants, cafés et pâtisseries situés à moins de 300 mètres d’une école, il ne pourra pas non plus y avoir de groupe de plus de quatre personnes ;
  • Les établissements commerciaux ne doivent ouvrir qu’à partir de 10h du matin (à l’exception des cafés, des pâtisseries, des coiffeurs et des salles de sports) et pourront fermer entre 20h et 23h ;
  • Pour la restauration, il n’y a pas de changement d’horaires : Ils peuvent accepter des clients jusqu’à minuit et fermer à 1h du matin ;
  • La vente d’alcool est interdite dans les stations-services (à toute heure) et dans tous les établissements commerciaux à partir de 20h, à l’exception des boissons servies pour accompagner un repas;
  • La consommation d’alcool est interdite sur la voie publique ;
  • La présence de public à l’intérieur des enceintes sportives est interdite ;
  • Le port du masque dans la rue n’est pas obligatoire, mais continue à être obligatoire dans les espaces clos, comme les transports publics, les établissements commerciaux, les cafés et les restaurants (excepté pour boire et manger), dans les services publics et les écoles (personnel, enseignants et élèves à partir du 2ème cycle de l’enseignement primaire).

Mesures pour les régions de Lisbonne et Porto :

  • Les mesures prévues dans le cadres du télétravail se maintiennent, mais un ensemble de mesures est prévu afin de permettre une alternance entre télétravail et travail présentiel;
  • Un déphasage horaire, au niveau des entrées et des sorties, ainsi que pour les pauses et les réfections, doit être garanti.

Entre 1er juillet et le 15 septembre: état d’alerte au Portugal

Le Portugal a instauré l’état d’alerte le 1er Juillet, les régions de Lisbonne et Vale do Tejo étant entrées en situation de contingence (niveau intermédiaire) — 19 freguesias de la zone métropolitaine de Lisbonne (toutes les freguesias de Amadora et Odivelas, six freguesias de Sintra, deux freguesias de Loures et la freguesia de Santa Clara à Lisbonne) étaient maintenues en état de calamité jusqu’au 1er Août et aprés en situation de contingence.

Portugal Continental – état d’alerte

Les principales mesures:

  • Confinement obligatoire pour les malades et les personnes en vigilance active;
  • Règles de distanciation physique, l’usage du masque, la capacité limitée dans les établissements accueillants du public, les horaires limités et les mesures d’hygiène;
  • Regroupements limités à 20 personnes;
  • Interdiction de la consommation d’alcool sur la voix publique;
  • Contraventions: de 100 à 500€ (particuliers) et de 1000 à 5000€ (personnes collectives).

Lisbonne et Vale do Tejo – état de contingence

Les mesures additionnelles sont:

  • Fermeture des établissements commerciaux à 20h, à l’exception des: stations essence, cliniques, cabinets médicaux et vétérinaires, pharmacies, services funéraires, équipements et installations sportives;
  • Interdiction de vente d’alcool dans les stations services;
  • Regroupements limités à 10 personnes.

Pour les 19 freguesias de la Zone Métropolitaine de Lisbonne en état de calamité

Les mesures additionnelles:

  • Devoir civique de confinement à domicile;
  • Les foires et les marchés sont fermés;
  • Regroupements limités à cinque personnes;
  • Renforcement de la surveillance des confinements obligatoires par les services de la Sécurité Civile, de la Sécurité Sociale, et des Services de Santé Communautaires.

Entre 4 mai et le 1er juillet: état de calamité au Portugal

Le 4 mai, l’état de calamité a été déclaré au Portugal – ainsi entre en vigueur un “devoir civique de  confinement à domicile” pour l’ensemble de la population. Ce plan de transition défini par le Gouvernement présentera des mesures différentes au fil de différentes phases – la première a débuté le 4 mai et la seconde a commencé le 18 mai; les phases suivantes ont commencé le 31 mai et le 1er juin.

Première phase

Les principales mesures ont été:

  • Les événements ou les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits ;
  • La présence des proches aux funérailles est maintenant possible;
  • Les activités professionnelles qui le peuvent doivent recourir au télétravail ;
  • Les transports publics mettent à disposition du public du gel désinfectant et sont limités à hauteur de 66% de leur capacité;
  • Dans les services publics, l’accueil se fera exclusivement sur rendez vous ;
  • Les commerces locaux, comme les restaurants, les coiffeurs, les librairies et les concessions automobiles sont ouverts;
  • Les bibliothèques sont ouvertes et il est possible de pratiquer individuellement des activités sportives de plein air.

Seconde phase

La seconde phase a commencé le 18 mai et les  mesures ont été :

  • La fréquentation des restaurants, des cafés et des pâtisseries ainsi que de leurs terrasses est maintenant autorisée, à partir du moment où certaines règles de sécurité sont respectées. Aussi, il est obligatoire de maintenir une distance de deux mètres entre chaque individu, et la capacité maximum des établissements est établie à hauteur de 50% de la capacité habituelle. Les clients doivent utiliser un masque facial;
  • Les boutiques dont la surface n’excède pas 400 mètres carrés et qui possèdent un entrée directe sur la rue sont autorisées à ouvrir. L’usage de masques dans les espaces commerciaux est obligatoire et la zone totale de circulation doit être limitée ;
  • Les musées, monuments et palais, galeries d’art et salles d’expositions peuvent reprendre leurs activités. L’usage de gel désinfectant pour les mains est obligatoire, ainsi que celui de masques. En intérieur, la distance de sécurité doit être respectée ;
  • Sont ouverts, les campings et caravaning, ainsi que les aires de services pour camping-cars, ainsi que les terrains de football, de rugby et infrastructures du même type. L’enseignement des activités nautiques reprend, ainsi que les examens, et les certifications de navires et embarcations ;
  • Les élèves des 11ème et 12ème années scolaires reprennent les cours présentiels, mais devront utiliser des masques faciaux et ne pourront sortir à l’extérieur entre les cours. Les classes sont distribuées sur deux horaires, celui du matin et celui de l’après midi, et les cours sont donnés dans des espaces amples ;
  • Les crèches sont rouvertes, mais elles doivent respecter les règles de distanciation sociale et d’hygiène définies par la DGS. L’une des principales mesures consiste en un moindre nombre d’enfants par salle et les chaussures doivent être laissées à l’entrée des salles ;
  • Les visites dans les maisons de retraite sont autorisées, dans le respect des règles en vigueur. Par exemple, les visites ne peuvent être effectuées que sur rendez-vous, et n’est autorisée la présence que d’un seul visiteur par résident.

Troisième Phase

La troisième phase commence le 1er juin. Les principales mesures ont été :

  • Les salles de sport rouvrent, mais avec des mesures de sécurité strictes. Il est indispensable d’utiliser un masque à l’entrée et à la sortie et d’assurer une distance minimum de trois mètres entre chaque personne. Les vestiaires restent fermés;
  • Les restaurants ne sont plus limités à 50% de leur capacité, à partir du moment où ils garantissent l’utilisation de barrières de protection entre les clients se faisant face et une distance de sécurité entre les tables;
  • Les centres commerciaux et les magasins d’une superficie supérieure à 400 mètres carrés rouvrent dans tout le pays, dès le 1er Juin. Dans la Zone Métropolitaine de Lisbonne, Ils rouvriront seulement à partir du 4 Juin;
  • Les cinémas, théâtres et salles de concerts rouvrent, à condition de garantir l’usage de masques par les spectateurs, des circuits d’entrée et de sortie séparés, et des distances de sécurité;
  • Le télétravail n’est plus obligatoire, mais il est possible de le maintenir;
  • Les célébrations religieuses sont de nouveau autorisées, si l’usage du masque y est assuré et que les distances de sécurité sont respectées;
  • L’éducation pré-scolaire rouvre, avec de nouvelles règles de sécurité;
  • L’ouverture de la saison balnéaire est confirmée pour le 6 Juin, en capacité normale et dans le respect des normes nécessaires de distanciation sociale.

Entre 18 mars et le 2 mai: l’état d’urgence et les mesures associées

Avant l’état de calamité, l’état d’urgence avait été déclaré au Portugal le 18 Mars, puis reconduit le 1er Avril et de nouveau le 26 Avril, pour une durée se prolongeant jusqu’au 2 Mai – une situation exceptionnelle à laquelle ont été associées certaines mesures mises en place par le gouvernement.

Confinement obligatoire

Le confinement obligatoire est exigé des personnes malades ou infectées et de celles qui sont sous la vigilance active des autorités sanitaires. Ceux qui ne le respecteraient pas peuvent être poursuivi pour désobéissance.

Devoir spécial de protection

Cette mesure est destinée au citoyens qui font partie des groupes à risque. Ces personnes ne doivent sortir de leur domicile qu’afin d’effectuer leurs courses, de se rendre à la banque, à la poste ou au centre de santé, ou d’effectuer de courte sortie, comme pour promener un animal de compagnie.

Devoir général de confinement

La population en général doit éviter les déplacements inutiles. Les sorties du domicile ne peuvent être effectuées que dans le but d’acquérir des biens essentiels, de se rendre à la banque, à la poste ou au centre de santé, d’aller travailler, de répondre à une offre d’emploi, de porter assistance aux membres de la famille, d’effectuer de petites promenades avec ses enfants ou avec des animaux de compagnie.

Télétravail

Si le poste de travail le permet, le télétravail doit être mis en place.

Suspension des activités de commerce et de vente au détail

Les activités de commerce et de vente au détail sont suspendus, à l’exception de celles qui fournissent des biens de première nécessité ou considérés comme importants. Parmi les établissements qui peuvent rester ouverts sont les épiceries, les supermarchés, les boucheries, les boulangeries, les stations services, les pharmacies, les kiosques, les cliniques vétérinaires et les magasins animaliers.

Services publics : accès aux services seulement sur rendez-vous

Pour les services publics, l’accueil s’effectue par téléphone ou par internet. Les Lojas do Cidadão sont fermées et l’accueil présentiel dans les différents services n’est possible que  sur rendez vous.

Les mesures prises par NOVO BANCO

Pour cause de pandémie, NOVO BANCO privilégie l’utilisation de canaux digitaux, en alternative aux guichets, et proposent jusqu’au 30 Avril un certains nombres de services gratuits:

– Virements interbancaires (non immédiats) gratuits via les canaux digitaux (Nbnet et application NB smart) ;

– Avance de liquidités et crédit sur compte courant via Nbnet sans aucune commission ;

– Gratuité des services MB WAY.

NOVO BANCO fermera ses guichets à l’heure du déjeuner pour une période de trois mois. Ceci garantie des conditions d’hygiène et de sécurité nécessaires à la prestation de services au guichet pour nos collaborateurs. Aux guichets, les espaces et les équipements sont désinfectés et il existe une limite de présence de 4 personnes maximum pour 100m2. Certains guichets sont temporairement fermés, et d’autres ferment entre 12h00 et 13h00.

Vous pouvez consulter ici l’ensemble des mesures adoptées.

Liens utiles

> Organisation Mondiale de la Santé

> Direction Générale de la Santé

> Coordonnées des ambassades et consulats au Portugal

> Information sur les restrictions de voyages en avion pour plusieurs pays

Ligne SNS24 : 808 24 24 24

Vous envisagez d'emménager au Portugal ?

Que faut-il pour acheter une maison?

Lire l'article

Le partenaire idéal pour financer votre maison

En savoir plus